ALFA ROMEO Giulia

ALFA ROMEO Giulia©Vincent Desmonts, Vincent Desmonts
Les photos

publié le 11 septembre

Avec seulement deux modèles vieillissants au catalogue – trois si l'on compte la très exclusive 4C – Alfa Romeo peine à exister sur le marché. Mais cette fois-ci, c'est promis : le groupe Fiat Chrysler Automobiles (FCA) va mettre le paquet pour sortir la belle milanaise de sa torpeur ! Première étape de ce renouveau, que l'on espère durable, l'Alfa Giulia sera lancée début 2016.

Côté style, le look est musclé, avec un long capot, la vaste calandre Alfa encadrée par des optiques étirées et une malle arrière courte. Dans l'habitacle, la présentation est classique mais sérieuse, avec deux gros compteurs derrière un volant trois branches, et une molette pour commander le système d'info-divertissement.

Une fois n'est pas coutume, cette allure sportive est corroborée par des choix techniques à la hauteur. Ainsi, la Giulia repose sur une nouvelle plate-forme à roues arrière motrices, et Alfa Romeo promet même une répartition à 50/50 des masses sur les deux essieux. Un argument commercial régulièrement mis en avant par... BMW ! À noter que la Giulia se déclinera également en version intégrale.

La gamme aura pour « locomotive » la version Quadrifoglio Verde, et là encore Alfa Romeo n'a pas mégoté : sous son capot gronde en effet un V6 2.9 biturbo de 510 ch, conçu avec l'aide de Ferrari ! Les performances sont dignes des rivales les plus exigeantes, comme la BMW M3 ou la Mercedes-AMG C 63 S. La Giulia QV signe ainsi le 0 à 100 km/h en 3,9 s, atteint 307 km/h en vitesse de pointe et a établi un chrono record sur le Nurburgring, en 7 minutes et 39 secondes. Bien entendu, des versions plus modestes (et plus abordables) sont prévues, en essence comme en diesel.

Le tarif de la Giulia Quadrifoglio Verde est déjà connu : 79 000 € pour la version normale, et 94 000 € pour le modèle doté de freins céramique et de baquets en carbone. Des prix dignes de la concurrence allemande…

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.