AUDI Q3 Sportback

AUDI Q3 Sportback©Stéphane Schlesinger
Les photos

publié le 16 septembre

Ça ne suffisait pas aux SUV d'être dans le collimateur des écolos. Il faut en plus qu'ils entament leur crédibilité en réduisant leur praticité, sous prétexte d'une allure plus sportive. BMW a montré la pertinence commerciale de cette formule avec son X6, dont les ventes ont assez rapidement surpassé celles du X5 dont il est la version surbaissée. Depuis, tout le monde suit, de Mercedes à Porsche en passant par Audi. Celui-ci, après son Q8, dévoile le Q3 Sportback, en gros un Q3 doté d'une poupe fuyante. Il reçoit aussi une décoration extérieure plus voyante, avec ses passages de roue et ses bas de caisse laqués. S'il est présenté comme un coupé par Audi, il conserve ses cinq portes et s'allonge même de 16 mm pour atteindre 4,50 m. Il perd 29 mm de haut, ce qui a une conséquence : le volume de chargement maximal banquette rabattue diminue de 125 l, se contentant désormais de 1 400 l. Heureusement, sous tablette, le coffre reste à 530 l. Selon Audi, le Q3 gagne en dynamisme en devenant Sportback, recevant par exemple sans supplément la suspension sport ou encore la direction progressive.

Dans l'habitacle, l'équipement se montre plus complet que celui du Q3 normal, puisque le hayon à ouverture électrique ou encore le Drive Select sont de série sur toutes les versions. Pour les particuliers, elles sont au nombre de trois (Q3, Design et S line), alors que côté moteurs, en essence, on trouve le 3-cylindres 1,5 l de 150 ch (35 TFSI) et le 4-cylindres 2,00 l de 230 ch (45 TFSI). En diesel, le 2,0 l TDI développe soit 150 ch (35 TDI) ou 190 ch (40 TDI). Les prix ? Ils débutent à 37 330 euros pour le 35 TFSI, contre 33 830 euros au Q3 de base, mais compte-tenu du surcroît d'équipement du Sportback, le surcoût reste effectivement sous les 1 500 euros. Gagnera-t-il la bataille face au BMW X2 proposé un peu moins cher ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.