AUDI A1 Citycarver

AUDI A1 Citycarver©Newspress
Les photos

publié le 16 septembre

Audi sur les pas de Rover ? Le constructeur anglais disparu avait présenté en 2003 la version Streetwise de sa citadine 25, surélevée et arborant un look de petite baroudeuse. La firme aux cinq anneaux offre à son A1 le même traitement, et la renomme pour le coup Citycarver. Nantie d'une garde au sol accrue de 4 cm, dont 3,5 cm sont dus à la suspension et 0,5 cm aux pneus à flancs plus hauts. Ça paraît inutile comme ça, mais quand on constate la multiplication des obstacles sur la chaussée en ville (tels que des dos-d'âne ne respectant pas les normes), sans oublier la dégradation parfois affolante du tarmac, on finit par trouver ceci assez judicieux.

A l'extérieur, l'A1 City Carver arbore une décoration typée 4x4, avec des passages de roues en plastique, des bas de caisse en inox peint, un bouclier arrière redessiné et une calandre rappelant celle des SUV Audi Q. Sur le toit, on retrouve l'aileron des versions S.

Dans l'habitacle, l'instrumentation numérique est de série et la connectivité se veut maximale. Côté châssis, Audi propose en option un pack performance dynamique, incluant un sélecteur de modes de conduite Drive Select, un générateur de son, des étriers de frein rouges et surtout un amortissement piloté. Pourquoi pas. En sus, une série limitée Edition One sera proposée au lancement, nantie de jantes de 18 pouces, d'une décoration spécifique et d'un équipement de S line.

La Citycarver sera proposée en trois finitions, Advanced, Design Sélection et S line quand elle sera commercialisée en octobre. Comptez un supplément de 1 500 euros face à une A1 standard, déjà pas donnée, mais la Citycarver restera moins chère que la Q2.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.