MERCEDES Vision EQS

Les photos

publié le 11 septembre

Si, comme tous les constructeurs présents à Francfort, Daimler a réduit la voilure de son stand, il reste encore spectaculaire, occupant tout un hall avec force écrans XXL et éclairages impressionnants. Au centre de cette scène, presque perdu dans cette immensité, trône le concept-car Vision EQS, un prototype électrique et partiellement autonome qui annonce une future berline haut de gamme de Mercedes. Le dessin est classique dans ses proportions, avec une ligne tendue comme un arc qui évoque le coupé à 4 portes CLS. Mais le traitement est original, avec une caisse gris métal et un pavillon noir brillant. La face avant est entièrement « digitalisée », la calandre étant constituée de 188 diodes LED disposées en trois dimensions. Elle est encadrée par des optiques holographiques. À l'arrière, les feux conventionnels sont remplacés par 229 étoiles illuminées.

L'habitacle est luxueux mais épuré, avec une planche de bord où les boutons ont complètement disparu. Le concept-car Vision EQS se commande en effet à la voix ou par les gestes. Il est d'ailleurs capable de répondre aux consignes de n'importe quel occupant : si le passager arrière droit dit « j'ai froid », seul son réglage de climatisation sera modifié.

Le Vision EQS dispose évidemment d'une propulsion « zéro émission » : ses moteurs électriques disposés à l'avant et à l'arrière offrent quatre roues motrices et une puissance supérieure à 350 kW (476 ch). Le couple de 760 Nm permet à cette berline d'accélérer de 0 à 100 km/h en moins de 4,5 s. La batterie d'une capacité d'environ 100 kWh autorise quant à elle une autonomie pouvant atteindre 700 km sur le cycle WLTP, et supporte une puissance de recharge de 350 kW. Il est ainsi possible de récupérer 80 % de la capacité en moins de 20 minutes.

Enfin, et contrairement à certains récents concept-cars Mercedes, le Vision EQS dispose d'un... volant ! La firme n'a cependant pas abandonné l'idée de la voiture autonome, mais l'EQS étant promis à une commercialisation dans un futur proche, il devra se contenter d'une autonomie de niveau 3, c'est à dire dans des conditions bien spécifiques, comme lors de longs trajets autoroutiers.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.